Du choix des matériaux à une histoire de moyeux

Au fur et à mesure de la conception de l’éolienne, des choix sont faits pour la fabrication de chacune de ses pièces.

Des facteurs de résistance physique, d’usinage, mais aussi d’impact écologique et de proximité de l’approvisionnement des ressources vont rentrer en jeu pour décider du meilleur matériau à utiliser.

On peut par exemple illustrer ces choix par les changements récents apportés aux moyeux des pales de l’éolienne. Il s’agit de la pièce qui vient faire la jonction entre la voile et le mat de l’éolienne.

Il a pour fonction de tenir la voile en place tout en permettant sa rotation en fonction du vent.

Ici à gauche, le premier moyeu de pale de l’éolienne.

Jusqu’à maintenant, nous étions donc sur des moyeux en bois. Ils avaient pour avantage d’être peu couteux, faciles à usiner et de respecter les objectifs de localité et d’écologie fixés par l’entreprise.

L’âge de l’aluminium

Puis vint le temps de l’aluminium. Pour rappel, une bonne partie de l’éolienne est déjà constituée d’aluminium.
Le moyeu a été repensé intégralement pour être usiné en aluminium 6060, un standard de l’industrie.

Cette nouvelle solution apporte de nombreux avantages sur le bois :
–  Il est parfaitement stable : il ne change pas de dimension, ne se craquelle pas, ne joue pas.
–  il ne nécessite pas de maintenance
–  il est naturellement résistant aux intempéries.

Comparé aux autres alliages, il présente les avantages d’être naturellement protégé de la rouille et d’être considérablement plus léger.  

Pour ce qui est de l’approvisionnement et de l’usinage, nous restons sur du local avec des fonderies en Allemagne et un usinage des pièces en France.

Dernier avantage et non des moindres, il est totalement recyclable.

E-Taranis a d’ailleurs commencé à recycler ces propres pièces servant de prototype.

Ici à gauche, le tout premier lingot d’aluminium recyclé de la première éolienne !

Sous cette forme, ils pourront être refondus et être réutilisés pour de prochaines pièces.

Outre les matériaux, vous noterez une nouvelle amélioration sur ce moyeu : l’apparition des goupilles. Celles-ci ont pour but de pouvoir monter et démonter l’éolienne rapidement.

Ainsi, lorsque les éoliennes seront livrées, l’ensemble de la pale sera déjà montée.

Il ne restera plus qu’à tendre la voile de l’éolienne et à placer les goupilles. Le tout rapidement et sans outil.

Fermer le menu
×
×

Panier